was successfully added to your cart.

Le magazine Growler présente une intéressante réflexion, par Niko Tonks sur la dominance des IPA dans le monde des bières. Est-ce un risque de perte de diversité dans l’offre, une suroffre d’un même schème stylistique ou une demande des consommateurs qui se limitent de plus en plus à un seul univers brassicole?

Nous croyons, comme l’auteur de l’article, que la diversité est largement plus stimulante pour les sens!

À lire via: The IPA Paradox